Trois rivières

by Kaija Saariaho

Empty sheet

Kaija Saariaho

Trois rivières

Music Finland

Description

Comme le titre le suggère, Trois rivières se divise en trois parties. La première est une forme de présentation de la quasi totalité des instruments de la pièce. L'aspect rythmique est ici presque éliminé, faisant place à une gamme de timbre, couleurs, résonances, chutes et rugosités. Les instruments sélectionnés viennent de toutes les familles de percussions, mais une place centrale est donnée aux instruments sans hauteur définie.

La voix des musiciens est une extension des instruments, utilisée soit pour créer des textures rythmiquement libres, soit combinés d'une manière instrumentale dans l'écriture du rythme et du timbre. La voix est toujours amplifiée et traitée comme également une sélection des autres instruments. Un poème est utilisé comme matériau de base pour la voix, La Nuit de lune sur le fleuve, du poète chinois Li Bai [Li Po] (701-762), qui ajoute ainsi une dimension sémantique, même si celle-ci n'est jamais au premier plan.

La deuxième partie ajoute l'aspect rythmique aux textures coloristiques. Un ostinato se développe dans des directions très variées.

La dernière partie de Trois rivières est un épilogue, qui rappelle les éléments des deux parties précédentes, en les mettant dans des relations différentes. Les d'eux parties extrêmes forment un encadrement librement symétrique pour la deuxième partie, qui est un passage essentiel.

© Kaija Saariaho

(Chester Music Ltd.)

Comme le suggère le titre, Trois rivières comporte trois mouvements. Le premier présente une gamme assez vaste d'instruments, mais donne la primauté aux timbres et résonances plutôt qu'aux éléments rythmiques. Le deuxième mouvement constitue la partie centrale de l'oeuvre, celle qui ajoute l'aspect rythmique aux textures coloristiques. Le troisième mouvement encadre le deuxième de façon symétrique par rapport au premier. Les quatre musiciens récitent au cours de l'oeuvre le poème La Nuit de lune sur le fleuve (en traduction française) du poète chinois Li Bai [Li Po] (701-762).

© Risto Nieminen, 1994

© Ircam - Centre Georges-Pompidou, 1994

(From Kaija Saariaho, Ircam 1995)

Trois rivières (Kolme jokea) on sävelletty neljälle lyömäsoittajalle ja live-elektroniikalle, pohjanaan kiinalaisen Li Bain [Li Pon] runo Nuit de lune sur le fleuve, jota kuulokkeilla varustetut soittajat lausuvat vaihtelevin äänenpainoin (kuiskaus, huokaus, puheääni) katkelmina mikrofoneihin. Teoksen kantaesitti Helios Ensemble Strasbourgissa syksyllä 1994.

Trois rivières jakaantuu kolmeen osaan, jotka eivät kuitenkaan noudata helposti mieleen juolahtavaa barokkista esikuvaa – tai, jos kokonaishahmon kanssa haluaa kujeilla, niin perinteikäs nopea–hidas–nopea-triptyykki on muuntunut näynomaiseksi pehmeä–kova–pehmeä-visioksi, jossa keskimmäinen jakso kontrastoituu kumppaneitaan aggressiivisempana ja liikkuvampana.

Laaja lyömäsoitinvalikoima eri rumpuperheiden edustajineen ja helisevine metallisoittimineen on yhteydessä sävellyksen vedelliseen elementtiin, virtaavaan liikkeeseen, joka sivuaa lähempää ja kauempaa runon yöllistä tunnelmaa, kuunvaloisessa kauneudessa kylpevää kaipausta, surua ja väsymystä. Matka kohti ylimaallista virtaa on pitkä.

© Antti Häyrynen

(Helsinki Biennale 1995)

Li Bai

Nuit de lune sur le fleuve

Doucement la brise sur le fleuve se lève,

Tristement les arbres près du lac frissonnent.

Je monte sur la proue par la belle nuit calme.

On étale les nattes et la barque légère s’élance

La lune suit la fuite des monts sombres,

L’eau s’écoule avec le ciel bleu,

Aussi profonde qu’inversement le Fleuve céleste.

Rien n’est visible, sinon l’ombre mêlée de l’arbre et du nuage.

La route est longue, longue;

L’immensité de fleuve est triste, triste.

Je suis seule, les fleurs d’orchidée s’effacent,

Le chant du pêcheur rappelle ma tristesse.

Le détour escarpé dérobe le rivage en arrière,

Le sable clair signal un écueil par devant.

Je pense à vous, Seigneur, que ma vue n’atteint plus

Et le regard perdu a loin, médite mon regret.


Instrumentation

4perc, live electr


Category

Chamber Works


Premiere

Hélios Quartet, Strasbourg, September 24, 1994. See also: Trois rivières Delta.


Commisioned by / dedications

Commissioned by the Festival Musica.


+ Add information