Ecrit sur le vent et l'eau

by Olli Kortekangas

Trois mouvements pour soprano, mezzo-soprano et 10 instruments

Empty sheet

Olli Kortekangas

Ecrit sur le vent et l'eau

Music Finland

Description

Ecrit sur le vent et l'eau (Written in Wind and Water; the name refers to a line by Catullus and to the essence of art in general) is a tribute to the sea - my very "own" element - both as a physical environment and as a metaphor for contemplation. The first movement, Evocation des ondes (Evocation of the waves), begins the work in almost impressionistic vein, while the second, more dramatic Origo verborum ou 1'origine des mots (The origin of words) could even be described as a "mini-opera". The third movement, Prière pour les mers (Prayer for the seas), ends the work in devout mood, but without any clear allusions to any religious dogmas. The text of the outer movements is phonetic almost throughout, whereas that of the middle one operates over a wide scale of meaning ("tone painting" at one extreme and the use of phonemes as raw material at the other). The text to the second movement is from the first canto in the Finnish national epic, the Kalevala. I have used the Latin translation by Tuomo Pekkanen to underline the metaphorical and universal dimensions of this, as of every other myth. Ecrit sur le vent et l'eau was commissioned by the Republic of France and dedicated to Musicatreize, which premiered it in Marseilles and Paris in February 200l.

© Olli Kortekangas

Ecrit sur le vent et l'eau (Tuuleen ja veteen kirjoitettu; nimi viittaa Catulluksen sanoihin ja taiteen olemukseen yleensä) on kunnianosoitus merelle - "omalle" elementilleni - sekä fyysisenä ympäristönä että monenlaiseen pohdiskeluun innoittavana metaforana. Ensimmäinen osa Evocation des ondes (Aaltojen herättäminen) avaa teoksen miltei impressionistisesti, draamallisempaa toista osaa Origo verborum ou l'origine des mots (Sanojen synty) taas voisi luonnehtia jopa "minioopperaksi". Kolmas osa Prière pour les mers (Rukous merten puolesta) päättää teoksen hartain sävyin, kuitenkin vailla selkeitä viittauksia mihinkään uskonnollisiin dogmeihin. Ääriosien teksti on lähes kauttaaltaan foneettista, kun taas keskimmäisessä operoidaan laajalla merkitysten asteikolla (ääripäinä tekstin "sävelmaalailu" ja foneemien käyttö musiikin raakamateriaalina). Toisen osan teksti on peräisin Kalevalan ensimmäisestä laulusta. Olen käyttänyt Tuomo Pekkasen latinankielistä käännöstä korostaakseni tämän(kin) myytin vertauskuvallisia ja universaaleja ulottuvuuksia. Ecrit sur le vent et l'eau on Ranskan valtion tilausteos, ja se on omistettu Musicatreizelle. Yhtye kantaesitti sen Marseillessa ja Pariisissa helmikuussa 2001.

© Olli Kortekangas

translation by © Susan Sinisalo

Ecrit sur le vent et l’eau (le titre fait référence à l’œuvre de Catulle et à l’essence de l’art en général) est un hommage à la mer – " mon " élément depuis mon enfance – abordé autant comme réalité physique qu’en tant que source d’une variété de réflexions philosophiques, voire comme interprétation mythique du phénomène de la vie.

"Le premier mouvement, " Evocation des ondes ", l’ouverture, installe l’œuvre dans une ambiance poétique, quasi-impressionniste, alors que le deuxième, " Origo verborum ou l’origine des mots ", peut être défini presque comme un " mini-opéra " et est, à ce titre, évidemment, le plus dramatique des trois. Le troisième mouvement, " Prière pour les mers " clôt l’œuvre dans une atmosphère religieuse – étant entendu que ce terme soit compris sans dogmatisme.

"Contrastant avec les deux autres mouvements pour lesquels j’ai utilisé exclusivement des phonèmes, le texte dans " Origo verborum ou l’origine des mots " est central, parfois même intentionnellement descriptif. Toutefois, même dans ce mouvement, j’ai opéré, comme je le fais souvent, sur une échelle sémantique large, brassant dans mon procédé de composition, des moments où les mots et les phrases sont clairement articulés et des situations où le texte est exploité comme un matériau cru, purement phonétique. " Origo verborum ou l’origine des mots " utilise des extraits tirés de la première chanson du " Kalevala ", l’épopée nationale finlandaise, présentant une interprétation de l’origine des mots, de la parole et du chant (ce qui, dans notre mythologie, donne à ceux qui les maîtrisent des pouvoirs exorbitants). J’ai préféré utiliser la récente traduction latine de l’épopée pour souligner l’aspect allégorique et universel du mythe.

"Le titre et l’humeur troisième mouvement, " Prière pour les mers ", font référence à notre souci commun de l’environnement. Quant à sa structure, elle permet de clôturer l’œuvre en faisant une entité relativement symétrique. Pour ce qui est de l’utilisation des voix et des instruments, j’ai cherché par des moyens expressifs et inventifs à les allier et à les différencier dans toute l’œuvre.

© Olli Kortekangas


Instrumentation

sopr, mezzo, fl, cl, 2hn, perc, 2vln, vla, vlc, db


Category

Vocal and Choral Works


Language

La


Premiere

Musicatreize, cond. Roland Hayrabedian, Présences 2001, Paris, 18 February 2001 (a preliminary premiere in Marseille, 16 February 2001).


Movements

I Evocation des ondes; II Origo verborum ou L' origine des mots; III Prière pour les mers.


Commisioned by / dedications

Commissioned by the Republic of France.


+ Add information